La profession enseignante dans des contextes marqués par l'adversité. Regard croisés

9 juin 2017, UniMail Genève
Séminaire international

Ce séminaire international vise à poursuivre et approfondir différentes problématiques liées au travail, à la formation et à la professionnalisation des enseignants dans des contextes marqués par l’adversité, au Nord ou au Sud.


Différentes déclarations et conférences internationales ont mis en évidence ces dernières années au niveau mondial une crise de l’apprentissage. Pour y répondre, « tous les enfants devraient avoir accès à des enseignants formés et motivés, attachés à leur métier, capables de repérer les apprenants en difficulté et de leur venir en aide et pouvant s’appuyer sur un système éducatif bien géré » (UNESCO, 2014).

Cependant, dans différentes régions du monde, la profession enseignante se trouve confrontée à de nombreuses pressions. D’une part, on lui attribue, au nom de la professionnalisation ou de l'expertise, une responsabilité importante dans la mise en œuvre, voire dans la réussite des politiques éducatives. La reddition de comptes est d'ailleurs devenue un objet de débat incontournable sur l'état de la profession. D’autre part, ses missions tendent à s’étendre. On attend des professionnels de l'enseignement qu'ils apportent des solutions non seulement aux problèmes éducatifs, mais aussi sociaux et économiques. Cette double pression est accentuée dans les contextes marqués par l’adversité.

Ces contextes comprennent des environnements socio-économiquement défavorisés ou avec des tensions d’ordre sociopolitique. Plus spécifiquement, pour l’éducation et la profession enseignante, l’adversité se caractérise notamment par la précarisation des conditions de travail (problème des salaires, manque de motivation et de reconnaissance), l’absence ou la mauvaise qualité de la formation initiale et continue, le manque d’infrastructures (bâtiments et classes), le manque d’outils pédagogiques (manuels scolaires peu adaptés et peu disponibles) ou la gestion de classes hétérogènes (du point de vue socio-économique ou culturel). Une des caractéristiques ou l’ensemble de ces caractéristiques peuvent se trouver aussi bien dans les pays du Nord et les pays du Sud.

Le séminaire a donc pour objectif de poursuivre et d’approfondir, en apportant un nouvel éclairage théorique et méthodologique, la problématique du travail, de la formation et de la professionnalisation des enseignants dans des contextes marqués par l’adversité, avec un focus particulier sur les pays du Sud, en tentant de mettre en évidence les potentialités des enseignants et les facteurs qui permettent de faire la différence, y compris dans des environnements difficiles.

Les intervenants ont été choisis parmi des chercheurs qui ont une expertise de haut niveau sur la question. Au-delà de la diversité de provenance des intervenants, ce séminaire prendra de la valeur grâce à la richesse des contextes analysés (Afrique, Amériques, Proche-Orient). Leurs regards croisés permettront des avancées indéniables sur la recherche comparative et internationale sur les enseignants afin d’esquisser des perspectives de travail en adéquation avec la réalité et les défis du travail enseignant. Les activités menées durant ce séminaire viseront bien entendu à soutenir les réflexions et recherches menées en Suisse dans ce champ de la professionnalisation.

 

 Date / horaire

9 juin 2017, 9h-17h 

Lieu

UniMail, Genève, salle R070

Informations

Plus d'informations sur le site de l'Université de Genève

Note de cadrage

Programme

Flyer

Inscription

Entrée libre mais inscription obligatoire (ici)

Organisé par la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation de l'Université de Genève, avec le soutien de l'IRDP et du Fonds national suisse de la recherche scientifique.

powered by /boomerang