Nous avons... ... lu l'article « Développement et parcours de résilience chez des enseignant.es romand.es »

d'Alexandre Fetelian, Nicolas Perrin, & Jonas Masdonati, dans la Revue suisse de sciences de l'éducation (2021), 43 (3)

Dans une optique de prévention du burnout dans la population enseignante en Suisse romande, les auteurs documentent le développement de la résilience avec une étude multiméthode en articulant analyse narrative et analyse de l'activité. En tant que processus dynamique d'adaptation qui permet de faire face efficacement à d'importantes difficultés, la résilience a en effet été identifiée comme une des ressources contribuant à la prévention du burnout.

En exposant leur problématique, les auteurs montrent l'intérêt de se focaliser sur les ressources du corps enseignant pour faire face au stress et développer une résistance au burnout, plutôt que sur les difficultés des personnes à risque. Leur but est d'identifier des éléments pertinents pour concevoir des dispositifs de préventions ou des formations continues. L'objet de cette recherche est donc le processus de développement de la résilience, la manière dont elle évolue et se transforme dans des situations difficiles et à risque, dans l'exercice du métier d'enseignant.e.  

Deux enseignant.es (un homme et une femme) aux profils différents, notamment par leurs années d'expérience, le contexte de travail (Haute École et école primaire), ont été retenus pour cette étude. Bien que leur activité soit différente (types de contenu, nombre d'apprenant.es, etc.), elle présente des similitudes qui peuvent constituer des facteurs de risque (importante charge de travail et contraintes institutionnelles). Les deux présentent des facteurs de risque de burnout, mais s'estiment en même temps aptes à exercer leur métier, non seulement en résistant, mais aussi en « rebondissant » face aux conditions difficiles auxquelles elle et il sont confronté.es.
Cet observatoire fait alterner une analyse des activités à risque avec une analyse narrative. La première analyse est effectuée à l'aide d'entretiens de remise en situation dynamique en ordonnant temporellement des traces matérielles de leur comportement (enregistrements, documents, etc.) et en se replongeant dans la situation vécue pour rendre compte de leur expérience. La deuxième s'appuie sur l'utilisation d'une ligne de vie pour faciliter le récit articulant les différents épisodes liés aux activités qui ont fait l'objet d'une verbalisation. Quatre entretiens, répartis sur environ trois mois, ont été menés avec chaque sujet sur la base des traces récoltées peu avant et pendant cette période.

Trois types de résultats ont été identifiés :

  • Développement de stratégies de résilience basées sur la planification, la gestion du temps et de la charge de travail. Il s'agit de garder le contrôle sur ce qui arrive pour maitriser la situation et ne pas se laisser dépasser par les événements.
  • Facteurs protecteurs tels que l'adoption d'une posture réflexive, le soutien de l'entourage ainsi qu'une motivation forte dans l'exercice d'un métier qui leur procure du plaisir.
  • Trois différences dans la manière d'être résilient.e. Les vécus des deux enseignant.es divergent en effet à trois niveaux : dans l'anticipation et la gestion de l'imprévu, du point de vue des stratégies de résilience ainsi que par rapport au type et à la portée des réflexions ayant trait à la résilience.

Cette étude, certes partielle, met en évidence des phénomènes tels que le rôle des moments d'autoévaluation/réflexion dans la structuration de l'expérience de résilience, l'utilité d'interroger également un.e enseignant.e au milieu de carrière ainsi qu'un potentiel de formation continue destinée à la prévention du burnout. De plus, l'outil utilisé pour documenter le parcours de résilience des sujets peut être mobilisé pour analyser des pratiques de résilience dans une logique d'accompagnement.

Franca Armi
Collaboratrice scientifique, IRDP
Septembre 2022

 

Alexandre Fetelian, enseignant et chercheur à la HEP Vaud, Nicolas Perrin, professeur ordinaire à la HEP Vaud spécialisé sur les dispositifs de formation/enseignement et l'analyse de l'activité, Jonas Masdonati, professeur associé à la faculté des sciences sociales et politiques de l'Université de Lausanne.

Lien vers l'article

 

A lire aussi, sur la thématique de la santé des enseignant.es :  

Bourgoz Froidevaux, Anne. (2022). Prévention et promotion de la santé en milieu scolaire : rapport de la Commission consultative des associations partenaires – COPAR. CIIP.



Dernière mise à jour: 20.09.2022 à 09:54
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok