Les enquêtes PISA dans les systèmes scolaires valaisan et genevois. Accueil, impact et conséquences

19 septembre, 16h30, Neuchâtel
Conférence de Sonia Revaz, suivie de la présentation du Collectif Romand d'Études des Pratiques Évaluatives (CREPE)

La conférence 

L’utilisation des enquêtes PISA comme outil de régulation des politiques éducatives a suscité débats et controverses sur la scène internationale. Tous les trois ans, PISA évalue les compétences des élèves de 15 ans, puis compare les résultats des pays participants dans le but de tirer des conclusions sur leurs systèmes éducatifs et d’identifier d’éventuels facteurs de succès. L’enjeu est de déterminer dans quelle mesure les élèves disposent des connaissances et des outils nécessaires à leur insertion dans la société moderne et au développement de celle-ci.
Suivant le même principe, certains cantons suisses, dont les romands, se sont soumis entre 2000 et 2012 à une enquête PISA supplémentaire afin de disposer de données plus approfondies sur les compétences des élèves en fin de scolarité obligatoire. En Suisse romande, la désignation de modèles éducatifs efficaces et équitables à partir des résultats PISA a suscité également quelques réactions en raison de la particularité de chaque système cantonal, de son contexte et de son public scolaire.
Qu’en est-il des cantons du Valais et de Genève ? Cette conférence propose de revenir sur les quatre premières enquêtes PISA dans ces deux cantons afin de présenter où se situent les performances des élèves valaisans et genevois par rapport aux autres élèves romands. Grâce à l'enquête que la conférencière a menée auprès des professionnels de l’enseignement de ces deux cantons, elle identifiera les raisons qui expliquent leur scepticisme à l’égard de PISA et établira d’éventuelles relations entre les résultats PISA et certaines mesures appliquées au plan des politiques éducatives régionales et cantonales.

 

Sonia Revaz est doctorante à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève. Inscrite dans un projet du Fonds national suisse (FNS), elle prépare actuellement une thèse sur la réforme de l’enseignement secondaire obligatoire dans trois cantons suisses romands sous la direction de Georges Felouzis et Barbara Fouquet-Chauprade (GGAPE). Elle a publié l’enquête menée dans le cadre de sa maitrise auprès des professionnels de l’enseignement valaisan et genevois, intitulée « Les enquêtes PISA dans les systèmes éducatifs valaisan et genevois. Accueil, impact et conséquences » (2016).

 

La présentation du groupe CREPE

Créé de manière informelle en 2011, sous l'impulsion de l'Institut de recherche et de documentation pédagogique (IRDP), le Collectif Romand d'Études des Pratiques Évaluatives (CREPE) rassemble aujourd'hui des chercheur.e.s-formateur/trice.s dans le domaine de l'évaluation issu.e.s de l'IRDP, des universités et de toutes les hautes écoles pédagogiques de Suisse romande. Il se réunit plusieurs fois par année avec la volonté de contribuer à une réflexion innovante, critique et dynamique sur l’évaluation. Dans cette perspective, il organise des journées d'études focalisées sur l'évaluation des apprentissages des élèves en apportant des points de vue différents sur des préoccupations communes. La prochaine journée aura lieu le 19 avril 2018, une date à retenir.

Les échanges se poursuivront de manière conviviale autour d’un apéritif.

Lieu

CIIP, Faubourg de l'Hôpital 68, Neuchâtel

Date et horaire

19 septembre 2017, 16h30

Entrée libre, inscription indispensable

 

Informations

Télécharger le flyer

La page du groupe CREPE

 

powered by /boomerang