Critères de la recherche
Affiner les résultats
Thématiques
Structure et organisation (423)
Plans d'études (70)
Moyens d'enseignement (93)
Evaluation (196)
Langues (560)
Mathématiques (127)
MITIC (278)
Personnel enseignant (85)
Autre personnel scolaire (7)
Effectifs scolaires (13)
Orientation / Transition (35)
Pédagogie spécialisée (20)
Politique éducative / monitorage (135)
Recherche en éducation (74)
Autre (294)
Types de document
Articles (1274)
Informations-indicateurs (40)
Ouvrages (100)
Périodiques (37)
Projets de recherche (19)
Rapports de recherche (196)
Années
de à

Type et organisation des épreuves cantonales

Sous-titreAnnée scolaire 2021-2022
Année de début2021
Année de fin2022
Définition

Les épreuves cantonales sont des évaluations externes réalisées par les cantons pour renseigner leur système éducatif ou gérer les regroupements d'élèves. Par évaluation externe, on entend toute évaluation conçue par des personnes ou organismes autres que l'enseignant.e, soit ici des équipes internes aux cantons, composées généralement de professionnel.les en charge de la coordination, de la didactique ou de l'enseignement d'une discipline. Les différentes appellations utilisées dans les cantons pour désigner les évaluations externes ont été regroupées sous cette locution. Sont présentées ici les différents types d'épreuves cantonales (pour une partie ou l'ensemble des élèves, administrées à l'échelle d'un canton).

Deux grandes types d'épreuves sont considérées ici :
  • Épreuve à visée sommative : évaluation critériée qui regroupe autant des évaluations qui seront destinées à orienter les élèves, que des évaluations ayant un impact dans la promotion des élèves ; le résultat d’une telle épreuve est souvent considérée dans la moyenne annuelle de la discipline concernée, en proportion variable selon le canton.
  • Épreuve à visée diagnostique : évaluation qui vise avant tout à informer les enseignant.es, l'élève et ses parents sur l'état d'avancement des apprentissages, dans le but de pallier un manque éventuel, afin d'atteindre les objectifs du plan d'études. (Rapport EpRoCom, 2012, p.11)

Objectif de la collecte

Renseigner la présence, les disciplines concernées et la fonction des épreuves cantonales selon les années scolaires.

Exemple d'utilisation

Observer la répartition des épreuves cantonales au cours de la scolarité obligatoire.

Niveau d'enseignement concerné

Scolarité obligatoire : années 3-11.

Cantons concernés

Espace latin de la formation : cantons de Genève, Jura, Neuchâtel, Tessin, Vaud et parties francophones des cantons de Berne, Fribourg et Valais.

Collecte des données

Les informations sont collectées par l'IRDP en se basant sur les documents cantonaux officiels et validées par la Commission de coordination des épreuves romandes communes (COMEPRO).

Mise à jour

Ces informations sont disponibles sur notre site pour les années scolaires 2015-2016 et 2016-2017 sous l'intitulé Pratiques cantonales concernant l'organisation d'épreuves de référence, d'examens, de tests ainsi que l'obtention de certificats ou diplômes dans les cantons romands et au Tessin et selon des types de présentation différents (cf. archives). Des versions plus anciennes sont disponibles auprès du centre de documentation (documentation@irdp.ch).

Cette nouvelle présentation est en ligne depuis l'année scolaire 2021-2022. Les mises à jour sont annuelles (en principe à l'automne).

Commentaire général

Les onglets ci-dessous rassemblent globalement les mêmes informations, mais les présentent selon des entrées différentes en fonction des besoins des lecteurs et des lectrices :

  • le premier présente les informations par canton (avec le lien vers un tableau récapitulatif pour chaque canton),
  • le deuxième par année scolaire (avec le lien vers un tableau récapitulatif pour chaque année scolaire) et
  • le troisième montre l'évolution du panorama des évaluations communes (par année et par canton).

Constats

La mise en perspective sur presque dix ans du panorama des épreuves cantonales établie par l'équipe de l'IRDP dans un rapport de 2020 (Dispositif romand de mutualisation de tâches évaluatives. Rapport de travail EpRoCom - banque d'items) permet d'établir les constats suivants :
  1. Une tendance se dégage assez clairement, qui voit se réduire globalement le nombre d'épreuves cantonales, ou tout au moins le nombre d'années de scolarité concernées par des épreuves cantonales.
  2. Certains cantons conservent une culture forte de l'évaluation de type sommatif avec très peu d'évaluations de type diagnostique – voire aucune –, mais on perçoit une petite tendance à en réduire le nombre. D'autres au contraire tendent davantage vers une culture de type diagnostique et un canton a fait disparaitre toute évaluation externe de son paysage scolaire.
  3. Les années les plus marquées par des épreuves externes restent naturellement celles de fin de cycle (4e, 8e, 11e années) – voire intermédiaire à un cycle (6e année). Qu'elles soient à visée sommative ou diagnostique, ces épreuves cantonales font écho à la structure de la scolarité obligatoire et à celle du Plan d'études romand (PER).

Disciplines évaluées

À l'exception du canton de Neuchâtel, qui propose une discipline différente pour chaque année scolaire, les cantons faisant des épreuves cantonales, testent tous la langue de scolarisation et les mathématiques (le canton de Vaud pour les épreuves de 4e teste uniquement le français). D'autres disciplines, telles que les langues étrangères ou les sciences naturelles, sont également testés dans certains cantons. À noter que le canton du Tessin est le seul qui propose une épreuve commune orale pour l'allemand.

Type d'épreuve, appellation et conception

Les cantons proposant des épreuves cantonales, privilégient des épreuves à visée sommative, cependant les cantons de Fribourg (8e année), du Jura (6e et 10e années) et du Tessin (7e, 9e, 10e et 11e années) proposent également des épreuves à visée diagnostique.

Les cantons utilisent des appellations différentes telles que test/épreuves de référence, évaluations/épreuves communes ou épreuves certificatives.

Les épreuves cantonales sont généralement réalisées par des groupes de travail par discipline avec des compositions variables : enseignant.es, responsables de discipline, coordinateur ou coordinatrice disciplinaires, responsable de l'évaluation, inspecteur ou inspectrice, didacticien.nes attaché.es ou pas à une HEP. Des consultations après la rédaction sont également souvent prévues.

Objectifs des épreuves cantonales

Les épreuves cantonales visent plusieurs objectifs comprenant l'évaluation du travail des élèves et/ou l'évaluation des systèmes scolaires afin d'adapter l'enseignement aux besoins identifiés et prendre des mesures d'ajustement. Parmi les objectifs, on trouve notamment la vérification des attentes fondamentales du Plan d'études romand (PER), situer le niveau de l'élève et/ou de la classe à un moment donné par rapport aux objectifs d'apprentissage et aux attentes définies dans le PER (y compris les éventuelles spécificités cantonales) par rapport aux autres élèves du canton.

En 8e année, notamment dans les cantons de Fribourg et du Jura, les épreuves cantonales visent également l'orientation des élèves en vue du passage au degré secondaire I.

Modalités de passation

Les épreuves cantonales sont presque toujours passées au même moment et avec les mêmes conditions pour l'ensemble des élèves (pour l'année considérée) du canton. Les autorités compétentes (avec consultation auprès des enseignant.es) décident si un élève avec des besoins particuliers passe ou pas l'épreuve (avec ou sens aménagements particuliers).

Les épreuves à visée diagnostiques sont passées essentiellement en début d'année sur la base des compétences et connaissances attendues à la fin de l'année précédente, tandis que les épreuves à visée sommative se déroulent au cours du deuxième semestre et testent les apprentissages faits pendant l'année en cours.

Des séances de rattrapage pour les élèves absent.es sont généralement organisées dans chaque canton.

Diffusion et prise en compte des résultats

Les résultats des épreuves sont généralement transmis aux élèves et à leurs représentantes légales et représentants légaux sous différentes formes (notes, nombre de points, stanines). Les enseignant.es et la direction de certains cantons reçoivent également les statistiques relatives à l'ensemble de leur établissement et/ou du canton.

Dans certains cas, les résultats des épreuves cantonales à visée sommative sont pris en compte dans le calcul de la note finale des élèves, soit en tant que note supplémentaire comptant pour la moyenne, soit ils comptent à hauteur de 10%, 20% ou 30% dans le calcul de la moyenne annuelle de la discipline concernée.

Inscription dans les documents officiels

FR-fr

Art. 37 de la Loi sur la scolarité obligatoire

Art.76 du Règlement de la loi sur la scolarité obligatoire

GE

Pour le degré primaire : Directive pour l'évaluation des compétences et des connaissances des élèves

Pour le degré secondaire I : Art. 40 du Règlement du cycle d'orientation

JU

Art. 80, al. 3 et 4, de la Loi sur l'école obligatoire

NE

Arrêtés concernant l'évaluation des apprentissages de l'élève pour le cycle 1 et le cycle 2

TI

Art. 16 della Legge sulla scuola media (Loi sur le degré secondaire I)

Art. 45 del Regolamento della scuola media (Règlement du degré secondaire I)

VS-fr

Art. 8 de l'Ordonnance relative à l'évaluation du travail des élèves à l'école obligatoire

VD

Art. 113 de la Loi sur l'enseignement obligatoire

Site officiel de l'État de Vaud sur l'évaluation avec le Cadre général de l'évaluation

 

Organisation et type d'épreuve par canton

Berne francophone

Depuis l'année scolaire 2016-2017, le canton de Berne n'a plus d'épreuves cantonales. Auparavant, une épreuve était réalisée en 8e année ; elle était inscrite dans la loi scolaire et élaborée par chaque établissement scolaire (ou groupe d'établissements) en vue notamment de répartir les élèves dans les regroupements par niveaux au cycle 3.

Fribourg francophone

Pour l'année scolaire 2021-2022, les se déroulent en 8 et en 11 année. En 8, l'épreuve n'est passée que par une partie des élèves (5-10% des élèves), pour lesquels une information complémentaire aux résultats annuels est nécessaire pour l'orientation. En 11, l'épreuve cantonale à visée sommative est passée par l'ensemble des élèves.

Genève

L'évaluation commune s'effectue par des évaluations communes cantonales (EVACOM) en 4e, en 8e et en 11e années, augmentées de tests d'attentes fondamentales (TAF) en 11e année. Elles sont toutes à visée sommative.

Dès la rentrée scolaire 2016-2017, le canton de Genève avait supprimé les évaluations communes de 9e et 10e années et dès 2020-2021, ce sont les évaluations communes de 6e année qui avaient été supprimées.

Jura

Deux types d'épreuves cantonales sont réalisées au Jura : les épreuves de référence qui se déroulent en 6e et en 10e année, sont à visée diagnostique et sont organisées tous les deux ans, tandis que les épreuves communes d'orientation de 8e sont à visée sommative et leurs résultats, combinés aux notes enregistrées dans le bulletin scolaire, fondent, au final, la décision d'orientation.

Neuchâtel

En fin d'année scolaire, le Département de l'éducation et de la famille organise des épreuves de référence (à visée sommative) pour les élèves de la 3e à la 7e année. Chaque année les épreuves portent sur une discipline différente. En 2021-2022, était prévue l'évaluation des capacités transversales. Suite aux nombreuses absences du premier semestre en raison de l'évolution de la crise sanitaire, le Service de l'enseignement de l'école obligatoire a décidé d'annuler les épreuves de référence et de les rapporter à l'année 2022-2023.

Depuis l'année scolaire 2016-2017, le canton de Neuchâtel a supprimé les épreuves de 8e et 9e année qui étaient un des critères servant à la répartition des élèves dans des enseignements de niveau 1 ou 2 pour certaines disciplines. Actuellement en absence de ce troisième critère, en cas de doute c'est l'avis des représentantes légales et représentants légaux qui est prépondérante.

Tessin

Les épreuves cantonales ont une valeur diagnostique (formative et de régulation du système) et ne sont pas prises en compte dans la certification des élèves. Elles sont réalisées de la 7e à la 11e année de manière ponctuelle par des expert.es qui, lors de la réalisation, tiennent compte des exigences du monitorage du système éducatif et de l'efficience de l'enseignement par rapport aux objectifs du plan d'études. Elles revêtent une importance particulière pour vérifier l'atteinte des compétences prévues par le Plan d'études et fournissent des indications utiles au pilotage des activités d'enseignement et d'apprentissage au niveau cantonal afin d'assurer un niveau général de qualité et une cohérence entre les différents établissements.

Valais francophone

Des épreuves cantonales certificatives (à visée sommative) ont lieu à la fin de chaque cycle (4e, 8e et 11e années de programme).

Le Département peut mettre sur pied d'autres épreuves cantonales. Il en définit les visées, la pondération dans le calcul de la moyenne annuelle ou semestrielle, les modalités de passation et les degrés concernés.

Dès la rentrée scolaire 2016-2017, le canton du Valais a supprimé les épreuves de 9e année et dès celle de 2018-2019, ce sont les épreuves de 5e, 6e et 7e années qui ont été supprimés.

Vaud

Les épreuves cantonales de référence (à visée sommative) se déroulent chaque année en 4e, en 6e et en 8e année.

En fin de 11e (ou de 12e année), un examen de certificat d'études secondaires complète l'évaluation sommative afin de permettre à l'élève de démontrer qu'il ou elle maitrise les objectifs du plan d'études, particulièrement ceux du degré secondaire I.

Dès la rentrée scolaire 2020-2021, le canton de Vaud a supprimé les ECR de 10e année. 

 


 

 

 

Organisation et type d'épreuve par année scolaire

Le canton de Berne n'organise plus d'épreuves communes et le canton du Tessin les organise de manière ponctuelle.

3e année

Le canton de Neuchâtel est le seul à passer des épreuves communes (à visée sommative) en 3e année.

4e année

La fin du cycle 1 est marqué par des épreuves communes à visée sommative dans les cantons de Genève, de Neuchâtel, du Valais et de Vaud.

5e année

Le canton de Neuchâtel est le seul à passer des épreuves communes (à visée sommative) en 5e année.

6e année

En 6e année, il y a des épreuves communes à visée diagnostique dans le canton du Jura et des épreuves à visée sommative dans les cantons de Neuchâtel et de Vaud.

7e année

En 7e année, il y a des épreuves communes à visée diagnostique dans le canton du Tessin et des épreuves à visée sommative dans le canton de Neuchâtel. 

8e année

La fin du cycle 2 est marqué par des épreuves communes à visée diagnostique dans le canton de Fribourg (pour une partie des élèves, pour lesquels une information complémentaire est nécessaire pour l'orientation), et des épreuves à visée sommative dans les cantons de Genève, du Jura, du Valais et de Vaud. C'est l'année avec le plus de cantons qui organisent des épreuves communes.

9e année

Le canton du Tessin est le seul à passer des épreuves communes (à visée diagnostique) en 9e année.

10e année

En 10e année, il y a des épreuves communes à visée diagnostique dans les cantons du Jura et du Tessin.

11e année

La fin du cycle 3 est marqué par des épreuves communes à visée sommative dans les cantons de Fribourg, de Genève, du Tessin, du Valais et de Vaud.

 

 

Dernière mise à jour12.09.2022 à 16:33
Ajouter à ma liste
Dernière mise à jour: 12.09.2022 à 16:33
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok