Le poids du regard de l’autre dans l’auto-évaluation

6 septembre 2019, 1e Journée d'étude du gEvaPP, IFFP, Renens

L’objet de cette journée d’étude n’est pas de revenir sur l’efficacité formative que constituent des dispositifs comme l’analyse des pratiques ou sur les risques qu’ils peuvent représenter en termes d’appauvrissement de la valeur scientifique des cursus de formation (Tardif, 2012), mais bien de se questionner sur ce qu’ils peuvent induire pour les personnes qui s’y engagent. Trois dimensions seront explorées :

1. La première s’intéresse à la force voire la violence que peut représenter le regard évaluatif sur le praticien, sa santé et son travail et la manière dont sont utilisés actuellement les outils d’évaluation du “travail” des salariés notamment dans les métiers adressés à Autrui (Sophie Le Garrec).

2. Cette force que représente le regard évaluatif sera ensuite questionnée. L’évaluation remplit-elle des fonctions certificatives, formatives ou formatrices ? Et quelle importance accorde-t-elle au regard de l’autre, pair ou expert ? Des finalités de l’évaluation, mais aussi des destinataires et des temporalités, ne sont pas sans effets sur l’évalué lui-même (Monica Gather-Thurler).

3. Enfin, la dernière abordera, dans différents contextes — relation de formation ou relation à des pairs — la place de l’émotionnel et de l’affectif — de l’évalué ou de l’évaluateur — dans le processus d’évaluation comme dans les dispositifs de réflexion collective. (Mokhtar Kaddouri)

Cette journée propose des moments d’apports, des moments d’échange, des moments de controverses... pour se terminer sur un moment de convivialité.

https://www.gevapp.org/journ%C3%A9e-d%C3%A9tude

powered by /boomerang