Élaborer une épreuve de maîtrise et construire son barème : problèmes et dilemmes méthodologiques

22 mars 2018 - Séminaire scientifique de Daniel Bain

Conférencier : Daniel Bain, (Groupe Edumétrie, SSRE)

Intervenants : Anne Soussi (SRED, Genève) et Ladislas Ntamakiliro (URSP, Vaud)

De nombreux examens ou contrôles à enjeux élevés se présentent, dans leurs visées affichées et institutionnelles, comme des tests ou épreuves de maîtrise. Ils se fixent officiellement comme objectifs de vérifier les acquis et/ou compétences des apprenants, considérés individuellement ou collectivement, à un certain stade de leur formation. On peut donner comme exemples les examens de fin d’étude ou d’apprentissage, les examens d’entrée dans une formation ainsi que les épreuves communes cantonales passées à divers degrés de la scolarité obligatoire, sans oublier des contrôles nationaux comme les tests HarmoS. Le but de notre intervention, introductive à la discussion, est d’aborder quelques questions méthodologiques posées dans la pratique par ce type de contrôle, selon notre expérience, sans naturellement prétendre faire le tour des problèmes. La perspective docimologique adoptée dans la présentation et la discussion sera celle de l’édumétrie, soit « l’étude quantitative des variables relatives à l’apprentissage individuel ou collectif » (de Landsheere, 1963).

Nous partirons d’une définition de Cardinet et Tourneur (1985) précisant ce que l’on peut entendre par tests de maîtrise, dont la caractéristique principale est de chercher à évaluer les apprenants ou les apprentissages par rapport à un seuil de suffisance (seuil de réussite ou de passage). Nous contrasterons ce type de contrôles avec les tests de niveaux vérifiant le degré de maîtrise des apprenants ou des apprentissages, en référence à plusieurs standards hiérarchisés. Pour rendre l’exposé plus concret, nous prendrons comme fils rouges les recherches du groupe Edumétrie portant sur un examen de grammaire passé par de futurs instituteurs, sur un examen « passerelle Dubs » en physique pour l’entrée à l’université ainsi que sur une épreuve commune de mathématiques de 11e HarmoS au cycle d’orientation genevois. Lire la suite

Programme du séminaire - 22 mars 2018, de 14h00 à 16h40

14h00 – 14h10 Présentation du séminaire par l'IRDP
14h10 – 15h10 Exposé de Daniel Bain (Groupe Edumétrie, SSRE)
15h10 – 15h40 Pause
15h40 – 15h55 Intervention de Ladislas Ntamakiliro (URSP, Vaud)
15h55 – 16h10 Intervention d’Anne Soussi (SRED, Genève)
16h10 – 16h40 Discussion entre les intervenants et les autres participants et conclusion.

Lieu et inscription

Institut de recherche et de documentation pédagogique (IRDP)
Fbg. de l'Hôpital 43-45, Neuchâtel
Salle Lermite (rez-de-chaussée)

La participation au séminaire est gratuite, mais sur inscription pour des raisons d’organisation. Prière d’annoncer sa participation à l’adresse jusqu'au 19 mars 2018. Nombre limité de places.

powered by /boomerang