Denis de Rougemont : l’École au service de la personne

3 juin 2019, Table ronde, HEP-BEJUNE et Université de Neuchâtel, Neuchâtel

« Une machine à fabriquer des électeurs » ! C’est ainsi que Denis de Rougemont définissait l’école obligatoire en 1929, dans un pamphlet à charge intitulé « Les Méfaits de l’instruction publique ». Depuis, l’auteur de « L’Amour et l’Occident » n’a cessé de questionner dans son œuvre le rôle central de l’éducation, nous amenant à rénover nos manières de penser, de chercher, de transmettre. L’enseignement vise-t-il à former des personnes libres et responsables, dotées d’un esprit critique et d’un pouvoir de contestation, jusqu’au cœur même de la société dans laquelle elles vivent ? Ou bien ne s’agit-il que de produire des individus calibrés, en fonction des exigences de l’économie et du marché ? Ces questions sont-elles toujours d’actualité en 2019 ?

Pour en débattre, la Haute École Pédagogique des cantons de Berne, du Jura et de Neuchâtel coorganise avec l’Université de Neuchâtel cette table ronde.

Plus d’informations et inscriptions : https://www.hep-bejune.ch/fr/Informations/Actualites-Agenda/Actualites/Table-ronde-sur-l-ecole-au-service-de-la-personne.html 

powered by /boomerang