Quartile

Sur une échelle ordinale ou quantitative comportant un certain nombre de résultats possibles (par exemple une échelle allant de 0 à 40 points), on répartit quelquefois une distribution de scores en quatre catégories, chacune desquelles comprend 25 % de l'effectif total. Les limites de ces catégories sont désignées par le terme de quartiles: le premier (Q1) coïncide avec la valeur de l'échelle (dans l'exemple ci-dessus, une valeur entre 0 et 40) en-dessous de laquelle se situe 25 % de l'effectif total; le deuxième (Q2) et le troisième (Q3) coïncident avec les valeurs en-dessous desquelles on trouve respectivement 50 % (pour Q2) et 75 % (pour Q3) de l'effectif total. On aura donc 25 % d'individus dont le résultat est inférieur à Q1; 25 % qui se situent entre Q1 et Q2 et ainsi de suite (il est facile de repérer ces "frontières" en. considérant la distribution des pourcentages cumulés dans un tableau d'effectifs).
On vérifie sans peine que le deuxième quartile (Q2) coïncide avec le médian de la distribution. Par ailleurs, si la distribution est parfaitement normale, les limites Q1 et Q3 sont obtenus en soustrayant et en ajoutant .à la moyenne de la distribution deux tiers de la valeur de l'écart-type (m ± 0.67 · s).
Cette répartition des individus en quatre classes de même effectif (ou de même probabilité) est une forme particulière de la démarche dite d'étalonnage.  

 

 

 

 

 

powered by /boomerang