Coefficient de généralisabilité (rhô carré)

Indice statistique développé dans le cadre de la théorie de la généralisabilité qui varie entre 0 et 1 et qui indique dans quelle mesure un dispositif instrumental est apte à différencier de manière fiable les individus ou les objets auxquels il est appliqué. En d'autres termes, il permet d'évaluer si (au-delà des composantes spécifiques d'un instrument particulier: tel répertoire d'items plutôt que tel autre par exemple) la différenciation (la mesure) produite par ce dispositif présente une fiabilité (une précision) satisfaisante. Si tel est le cas, on considérera que les résultats obtenus ne dépendent pas (ou seulement dans des proportions négligeables) du sous-ensemble particulier d'éléments utilisés (des items par exemple). On dira donc que ces résultats sont généralisables à l'ensemble (fini ou infini) de tous les éléments auxquels on aurait pu avoir recours pour élaborer l'instrument de mesure ( population ou univers de référence).
On admet le plus souvent qu'une telle conclusion peut être formulée si le coefficient de généralisabilité est au moins égal à 0.80.
Selon le type de différenciation envisagé, deux coefficients peuvent être calculés: un coefficient de généralisation relatif et un coefficient de généralisation absolu.
Sur le plan technique, le coefficient de généralisabilité s'obtient en établissant le rapport entre la variance de différenciation et la variance totale (variance de différenciation + variance d'instrumentation): 

 


 

 

σD2 et σI2 désignent respectivement la variance de différenciation (ou variance vraie) et la variance d'instrumentation (ou variance d'erreur), relative ou absolue selon les cas.

 

 

 


powered by /boomerang