Coefficient de corrélation intra-classe

Le coefficient intra-classe permet d'étudier la "corrélation" (le degré d'association) entre une variable nominale (ou catégorielle) et une variable quantitative. En analyse de la variance, le carré de ce coefficient permet d'évaluer la proportion de variance "expliquée" par un facteur ou par une interaction entre facteurs (coefficient dit d'intensité de l'effet). Sur le plan pratique, le calcul de cet indice dépend des caractéristiques de la situation à laquelle on est confronté. Suivant les cas, on utilisera donc les coefficients que voici: êta carré (η2) pour un facteur fixe si l'objectif est purement descriptif; oméga carré (Ѡ2) pour un facteur fixe lorsque la visée est de type inférentiel (obtenir une estimation concernant la population); rhô carré (ρ2) pour un facteur aléatoire lorsque la visée est de type inférentiel.
De manière générale, ces trois indices peuvent être définis comme le rapport entre la variance "expliquée" (ou variance imputable à une source de variation contrôlée par le dispositif: facteur ou interaction) et la variance totale (variance "expliquée" + variance d'erreur).
Variant entre 0 et 1, le coefficient de corrélation intra-classe est notamment utilisé dans certains cas pour évaluer la concordance (ou fidélité) entre juges, évaluateurs ou correcteurs, lorsque la mesure est exprimée sur une variable quantitative.
On retiendra également que les coefficients oméga carré et rhô carré coïncident avec le coefficient de généralisabilité relatif, respectivement dans le cas d'une facette de différenciation fixée et d'une facette de différenciation aléatoire.

 

 

 

 

powered by /boomerang