Critères de la recherche
Affiner les résultats
Thématiques
Structure et organisation (352)
Plans d'études (56)
Moyens d'enseignement (65)
Evaluation (159)
Langues (473)
Mathématiques (117)
MITIC (192)
Personnel enseignant (52)
Autre personnel scolaire (3)
Effectifs scolaires (1)
Orientation / Transition (37)
Pédagogie spécialisée (11)
Politique éducative / monitorage (113)
Recherche en éducation (60)
Autre (190)
Types de document
Articles (968)
Indicateurs (1)
Autre (3)
Ouvrages (93)
Périodiques (38)
Projets de recherche (15)
Rapports de recherche (182)
Années
de à

A propos de l'intégration linguistique et culturelle des enfants primo-arrivants.

Sous-titreEvaluation du projet " Et si je t'offrais des histoires… Des sacs d’histoires d’élèves de classe d’accueil pour de jeunes élèves"
Année de début2015
Année de fin2016
Domaine / Axe de rechercheL'apprentissage du français langue seconde, littératie
Equipe de rechercheMurielle Roth, Jean-François de Pietro (unité de recherche Enseignement, apprentissage et pratiques évaluatives)
RésuméCe projet consiste en l’évaluation d’un dispositif mis en œuvre dans un établissement de Bex visant à améliorer l’intégration scolaire d’élèves primo-arrivants placés dans des classes d’accueil, au moyen d’une approche originale menée sur deux plans : d’un côté, au niveau des compétences langagières, il s’agit de développer la maitrise du français (langue d’accueil : LA) tout en l’envisageant dans un travail conjoint avec la langue d’origine (LO) de ces élèves ; de l’autre côté, il s’agit de sensibiliser de jeunes élèves (cycle 1, 3e-4e) de classes ordinaires à la diversité linguistique et culturelle.
Cadre institutionnelLa HEP Vaud a mandaté l'IRDP pour réaliser une évaluation externe du projet qui est soutenu par l’Office fédéral de la Culture (OFC).
Description du projet« Sacs d’histoires » est une recherche/action de type collaboratif qui s'est développée à partir de constats et de besoins du terrain, en l’occurrence ceux d’un établissement de Bex (Vd) accueillant de nombreux primo-arrivants dans des classes prévues à cet effet. Les deux enseignants de ces classes, en collaboration avec les chercheurs de la HEP-Vaud, ont développé diverses démarches pédagogiques visant l’apprentissage de la langue d’accueil, bien sûr, mais aussi à assurer une véritable intégration, langagière et culturelle, de ces élèves, notamment en octroyant à leur langue d’origine un véritable statut à la fois didactique (appui à l’apprentissage du français) et sociolinguistique (reconnaissance). Ces démarches correspondent aux orientations du PER (prise en compte de la langue d’origine, développement d’un répertoire plurilingue, didactique intégrée, etc.) et s’inscrivent, plus largement, dans les approches plurielles.

L’évaluation conduite par l’IRDP porte donc sur la pertinence du projet et est centrée sur le dispositif pédagogique des « sacs d’histoires » : des élèves des classes d’accueil de cycle 3 travaillent la langue française autour d’histoires illustrées, qu’ils s’attèlent à comprendre, qu’ils traduisent dans leur langue d’origine, avec l’aide d’un interprète, qu’ils miment, jouent, lisent ; parallèlement, ils confectionnent des sacs d’histoires qui vont contenir les histoires dans leurs langues d’origine, puis ils vont présenter ces histoires à des élèves du cycle 1 et leur transmettent les sacs pour les faire voyager dans les familles de ces élèves.

Afin d’estimer la pertinence et la mise en œuvre du projet, une évaluation a donc été prévue. Elle porte principalement sur deux aspects bien précis, envisagés comme des « indices » de l’intégration progressive de ces élèves primo-arrivants dans leur nouveau milieu : 1) leurs progrès au niveau du contage d'un album, en langue d'origine, à de jeunes élèves, et 2) le processus de traduction de l’histoire, avec l'aide d'un traducteur, de LA vers LO.

Estimation des progrès des élèves

Concrètement, les élèves ont commencé par réaliser un premier contage d'un album dans leur langue première. Cette première prestation a été commentée par l'ensemble de la classe avec une focalisation particulière sur les éléments facilitateurs ou entravant la compréhension de l'histoire. A partir de là, une série de critères de qualité de la narration à autrui a été établie dans le but de guider les élèves lors de leur prochaine prestation (par exemple: parler lentement, détacher les mots, répéter les mots importants, montrer le support illustré, varier l’intonation, mimer, etc.). Environ 4 mois après le premier contage, un second exercice du même type a eu lieu. Chaque élève a raconté/lu l'histoire du Petit mille-pattes en essayant de tenir compte des consignes élaborées en commun. Cette deuxième narration a servi de répétition générale avant le contage aux élèves d’une classe du cycle 1. Par l'analyse des enregistrements vidéos et autres documents recueillis, il s'agit d'estimer dans quelle mesure les élèves ont réalisé des progrès dans le contage d'un album illustré (à de jeunes élèves).

La focalisation sur un tel genre textuel s’explique par les fondements théoriques du projet (approche textuelle, textes identitaires, perspective plurilingue / intégrée, etc.). Elle permet de saisir à la fois des progrès langagiers (compréhension du genre) et, par la phase de contact avec des élèves de classes ordinaires, au niveau de l’intégration.

Processus de traduction

Le deuxième aspect examiné concerne le processus de traduction. Après une rencontre avec les enseignants de la classe d'accueil pour préciser les attentes à leur égard, plusieurs interprètes ont travaillé avec des petits groupes d'élèves pour traduire l'album du Petit mille-pattes dans leurs langues d'origine. Il leur était demandé d'aider les élèves à traduire l'album dans leur langue première, mais en évitant d'être trop normatifs dans leurs interventions, en encourageant les élèves à formuler des hypothèses, en travaillant aussi sur la langue (vocabulaire, syntaxe, grammaire…) et en les préparant à l'oralisation de l'histoire.

Le déroulement de ce processus, les échanges élèves - interprètes, les stratégies utilisées, les représentations sociales et langagières mises à jour, etc. permettent ainsi de mieux comprendre comment la prise en compte de la LO des élèves peut contribuer à leur intégration.
Enjeux / ObjectifsLes enjeux d'un tel projet sont évidents dans le contexte social actuel. La question de l’intégration des élèves primo-arrivants est en effet centrale et l’évaluation des démarches qui peuvent être mises en œuvre à cette fin devrait contribuer au développement d’une didactique intégrative / inclusive au service de tous les élèves.
L’évaluation projetée est d’envergure modeste. Elle est centrée sur l’observation de quelques aspects seulement du dispositif. D’autres éléments pourront toutefois être pris en considération s’ils s’avèrent particulièrement intéressants.
MéthodologieL'évaluation est réalisée sur la base de l'analyse de documents écrits (carnets de bord des enseignants, transcriptions d'observations, documents réalisés par les élèves, prises de notes, etc.), enregistrés (activités de contage avec la présence de la classe de 3-4e, entretiens avec des élèves de la classe d'accueil, travail en groupe autour de l'activité de contage et de ses éléments importants) ou filmés (activité de contage, etc.), de deux observations réalisées en classe et d'échanges avec les enseignants, traducteurs et membres du groupe de référence.
Collaboration(s)Didacticiens de la HEP-Vd, deux enseignants de la classe d’accueil, membres du groupe de référence, interprètes.
Terrain de rechercheClasse d'accueil, cycle 3, Etablissement de Bex (VD).
Degré(s)Cycle 3
Personne(s) de contactMurielle Roth: murielle.roth@irdp.ch
Jean-François de Pietro: jean-francois.depietro@irdp.ch
Mots clésÉlèves, classe d'accueil, sacs d'histoires, diversité linguistique et culturelle, approches plurielles
Dernière mise à jour20.09.2016 à 14:59
powered by /boomerang