Critères de la recherche
Affiner les résultats
Thématiques
Structure et organisation (393)
Plans d'études (57)
Moyens d'enseignement (74)
Evaluation (171)
Langues (495)
Mathématiques (123)
MITIC (204)
Personnel enseignant (60)
Autre personnel scolaire (5)
Effectifs scolaires (1)
Orientation / Transition (29)
Pédagogie spécialisée (15)
Politique éducative / monitorage (120)
Recherche en éducation (62)
Autre (203)
Types de document
Articles (1014)
Informations-indicateurs (29)
Ouvrages (96)
Périodiques (38)
Projets de recherche (16)
Rapports de recherche (186)
Années
de à

Modélisation des paramètres des tâches évaluatives qui peuvent nuire aux élèves de 8e lors de leur réalisation

Sous-titreLe cas de la compréhension de l'écrit en français langue première
Année de début2016
Année de fin2021
Domaine / Axe de recherche

Évaluation des apprentissages, didactique du français langue première, compréhension de l'écrit

Equipe de recherche

Murielle Roth (unités Enseignement, apprentissage et pratiques évaluatives et Evaluation et épreuves de référence)

Direction de thèse : Lucie Mottier Lopez, FPSE, Université de Genève

Résumé

Dans cette thèse de doctorat, nous nous intéressons aux tâches qui sont proposées aux élèves de 8e année en français pour évaluer leurs connaissances et leurs compétences en lecture. Après avoir mieux cerné les paramètres qui constituent les tâches évaluatives, il s'agira de comprendre dans quelle mesure ceux-ci peuvent avoir un impact négatif lorsque les élèves sont amenés à réaliser des tâches évaluatives. Ainsi, le projet vise à mieux comprendre l'impact des différents paramètres et à proposer une procédure qui pourrait devenir un outil au service notamment des enseignants, leur permettant assez facilement d'estimer les paramètres qui rendent les tâches évaluatives plus difficiles que souhaité et ainsi de les modifier en conséquence.

Cadre institutionnel

L’IRPD soutient cette thèse de doctorat dont la réalisation s'inscrit dans le cadre du mandat de prestations de l'institut.

Description du projet

Notre objet de recherche est « l'évaluation de la compréhension de l'écrit en français langue première ». Il se situe à la croisée des théories de l'évaluation et des théories de la didactique du français langue première.

Ce travail s'inscrit en outre dans un projet plus large qui vise à développer une banque d'items et de matériaux langagiers, fondés sur les objectifs du Plan d'études romand (PER), utilisés pour évaluer en français et en mathématiques et qui sera mise à disposition des enseignants.

Dans ce cadre-là, une réflexion didactique – en lien avec le PER – est menée. Elle a notamment conduit à s’interroger sur les paramètres qui définissent les tâches évaluatives, en particulier pour la compréhension de l’écrit en français, et comment ceux-ci peuvent rendre les tâches plus complexes que souhaité, risquant de nuire aux élèves lors de la réalisation de celles-ci. Dans une analyse approfondie, Sánchez Abchi et al. (2016) apportent une première contribution en sélectionnant, à partir d’une revue de la littérature, trois paramètres entrant dans la composition des tâches évaluatives (le contenu, l’enveloppe : formulation de la consigne, format des questions…, et le texte) et proposent une procédure, a priori, pour estimer le niveau de difficulté de chacun des paramètres définis pour la tâche évaluative en compréhension de l'écrit.

Ce travail de recherche est un premier essai de systématisation, dans le cadre de la problématique de l’évaluation en Suisse romande, qui demande à être développé, davantage exploré, notamment par une confrontation avec une littérature plus élargie, des entretiens avec un certain nombre d'enseignants, une mise en relation de l'indice avec une analyse a posteriori, c'est-à-dire à partir du niveau de réussite obtenu par les élèves pour chaque tâche, une réflexion sur les liens entre les tâches évaluatives et l’enseignement réalisé, et surtout – et c'est sur ce point que cette thèse va se concentrer – une expérimentation auprès d'un certain nombre d'élèves.
Enjeux / Objectifs

L'enjeu de cette thèse de doctorat est de contribuer à renforcer la validité de l’évaluation, autrement dit de définir certaines conditions afin qu’on évalue bien ce qu’on veut évaluer.

Une meilleure compréhension des paramètres des tâches évaluatives en français – via un contrôle accru – va en effet contribuer à l’amélioration des outils utilisés par les "évaluateurs", dont les enseignants font partie, pour l’évaluation des connaissances et des compétences des élèves de 8e année en compréhension de l’écrit en français dans le contexte romand.

Dans cette perspective, il s'agira de mieux comprendre les paramètres qui constituent les tâches évaluatives, leur impact et de systématiser la procédure d’estimation de la difficulté des paramètres définis, procédure qui pourrait devenir un outil guidant les enseignants dans l'analyse des paramètres pouvant complexifier la tâche de manière involontaire.

Publications et communications

Sánchez Abchi, Verónica, De Pietro, Jean-François & Roth, Murielle. (2016). Évaluer en français : comment prendre en compte la difficulté des items et des textes. Neuchâtel : IRDP. (document de travail 16.1001).

Personne(s) de contact

Murielle Roth: murielle.roth@irdp.ch

Dernière mise à jour05.04.2017 à 09:39
Ajouter à ma liste
powered by /boomerang