Modèles didactiques des genres textuels
Les modèles Mode d'emploi Notions clés Ressources complémentaires

Définition

Le poème est un texte littéraire qui relève des textes qui jouent avec la langue. Il a pris des formes fortement diversifiées au cours des siècles. En vers ou en prose, il se caractérise par un travail approfondi et perceptible de la forme, qui, outre les mots, porte elle aussi le sens. En tant que création artistique, le poème vise à suggérer des sensations, évoquer des images, susciter des émotions, transmettre un message.

La forme du poème résulte d’un travail sur la langue en matière de musicalité (rythmes et sonorités), d’expressivité (figures de style, néologies syntaxiques, sémantiques et lexicales), de présentation graphique (typographie et disposition spatiale). C’est une caractéristique de la poésie que d’expérimenter les possibilités et potentialités de la langue en créant de nouvelles configurations acoustiques, langagières et/ou visuelles. Ainsi, parmi les genres littéraires, le poème tend à s’écarter particulièrement des usages habituels de la langue.

Selon les règles, plus ou moins contraignantes, que les poèmes adoptent, on peut notamment distinguer le poème de forme fixe (sonnet, ballade, ode, lai, rondeau, haïku, etc.), qui respecte un schéma de versification bien précis; le poème en vers libres, où les vers ne riment pas nécessairement, peuvent être inégaux dans le nombre de syllabes et n'ont pas une structure fixe; le poème en prose, qui ne respecte aucune règle de versification.

La dimension sonore du poème est souvent essentielle, que celui-ci soit performé (poème mis en voix, slam) ou pas. À l’extrême, un poème peut jouer presque uniquement sur la matière sonore (poésie sonore). D’un autre côté, la dimension visuelle peut également être travaillée (mise en page des strophes, rimes visuelles, etc.), parfois de façon essentielle: le poème graphique, initié par Mallarmé, joue sur les variations de la police d’écriture (style, corps, graisse, etc.) et une mise en page non conventionnelle; il est dit visuel lorsque le texte est disposé de manière à former un dessin (calligramme). La poésie concrète, apparue dans les années 1950, joue avec la matérialité visuelle et/ou sonore de la langue sans faire appel à la fonction référentielle du langage.

Le sens d'un poème se livre dans les mots, les sons, les rythmes et les graphies, à la fois dans une expérience sensorielle, physique, et dans une interprétation de ces divers signes. Dans certains cas (comme dans la poésie concrète, dans certaines comptines, etc.), le poème se présente tout d'abord comme un objet perceptible par les sens, avant même toute "lecture" sémantique.

Le travail sur la forme poétique est très souvent mis au service de fonctions discursives telles qu’exprimer des sentiments, des émotions, des sensations (poésie lyrique ou élégiaque), dénoncer l’injustice dans les domaines politique, culturel, social, moral ou religieux (poésie engagée), célébrer quelqu’un ou quelque chose (poésie épique ou épidictique), décrire des lieux ou des personnes (poésie descriptive), enseigner le lecteur dans un domaine quelconque, l’éduquer à bien agir et bien se comporter (poésie didactique ou moraliste), etc.

Le poème doit être abordé dans l’interrelation des dimensions esthétique, énonciative et stylistique.

La dimension esthétique concerne le traitement des sons (rimes, assonances, allitérations, autres récurrences sonores), des rythmes (vers, strophes, refrains, enjambements, ponctuation), des graphies (variations typographiques) et de la disposition spatiale (marges, retours à la ligne, espacements, blancs, disposition des lettres/mots formant un dessin, etc.).

Les marques énonciatives peuvent être manifestes (marques de personnes, interrogations, exclamations, injonctions, modalisateurs), discrètes ou effacées. Certains poèmes peuvent être adressés nommément à un ou une destinataire.

Le travail stylistique recourt le plus souvent à des procédés liés aux signifiés (oxymore, antithèse…), à la syntaxe (ellipse, anacoluthe…), à la sémantique (comparaison, métaphore, métonymie…), au contexte (hyperbole, litote…) ainsi qu’à la sélection et la création lexicales.

Situation dans le cadre général des genres textuels

Le poème relève des textes qui jouent avec la langue. Son contenu peut emprunter l’organisation et la visée de n’importe quelle séquence textuelle qu’il subvertit à ses besoins (descriptive, dialoguée, narrative, argumentative, explicative, incitative, etc.). Il est donc difficile d’en définir les caractéristiques linguistiques.

Le poème partage avec tous les genres qui relèvent du même regroupement la caractéristique qu’ils résultent d’un travail sur la matière langagière, sur les liens entre la forme et le sens. Il se caractérise par une liberté créative importante, tout en adoptant souvent des contraintes d'écriture.

Son absence de finalité "pratique" le distingue d’autres genres du même regroupement comme les virelangues, les rébus, etc. qui permettent souvent d'entrainer telle technique d'écriture ou de lecture, de travailler la prononciation, etc.

Par ailleurs, le poème se distingue d’autres genres proches mais appartenant à d’autres regroupements:

  • l’importance toute particulière accordée au signifiant le distingue d’autres genres littéraires, comme le roman, le genre épistolaire, le théâtre, etc.;
  • la visée principalement esthétique, expressive, du poème le distingue de la visée commerciale du slogan publicitaire (aider à la mémorisation d’un produit ou d’une entreprise).


Tout en se référant à la définition générale proposée ici, les modélisations traitant de diverses formes de poèmes, ainsi que les schématisations correspondantes, portent spécifiquement sur les objets poétiques  qui sont travaillés dans les parcours des MERF (la comptine, le poème mis en voix, le poème graphique, etc.). 

Dernière mise à jour: 29.04.2022 à 14:25
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok