Critères de la recherche
Affiner les résultats
Thématiques
Structure et organisation (429)
Plans d'études (67)
Moyens d'enseignement (86)
Evaluation (188)
Langues (528)
Mathématiques (126)
MITIC (240)
Personnel enseignant (77)
Autre personnel scolaire (8)
Effectifs scolaires (14)
Orientation / Transition (32)
Pédagogie spécialisée (23)
Politique éducative / monitorage (124)
Recherche en éducation (65)
Autre (243)
Types de document
Articles (1137)
Informations-indicateurs (52)
Ouvrages (98)
Périodiques (38)
Projets de recherche (16)
Rapports de recherche (189)
Années
de à

Certificats de maturités

Sous-titreEn 2018
Année de début2018
Année de fin2018
Définition

Les certificats de maturité se différencient en trois types :

1 Maturité gymnasiale : « La maturité gymnasiale ouvre la voie aux hautes écoles universitaires. Elle est délivrée après trois à quatre ans d'études, selon le canton, au sein d’un gymnase. Ces études suivent directement l’école obligatoire. Il est également possible de décrocher une maturité gymnasiale en passant un examen organisé par la Commission suisse de maturité. Cette seconde voie peut se suivre soit directement après l’école obligatoire, soit à tout moment de la vie d’un adulte. La maturité gymnasiale fait l’objet d’une reconnaissance officielle par la Confédération à travers l’Ordonnance du 15 février 1995 et du Règlement de reconnaissance de maturité (RRM) de la la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP).

L’enseignement est un système de disciplines à option et un plan d'études cadre: sept disciplines fondamentales, une option spécifique et une option complémentaire constituent l'ensemble des disciplines de la maturité; les élèves des gymnases rédigent un travail de maturité avant l'examen de maturité. » (Office fédéral de la statistique – OFS)

2 Maturité professionnelle : « La maturité professionnelle ouvre de nouvelles possibilités aux jeunes. Elle allie une formation professionnelle initiale et une formation élargie en culture générale. Les titulaires d’un certificat fédéral de maturité professionnelle disposent ainsi d’une double qualification: d’une part, ils ont une profession et peuvent se présenter sur le marché du travail. D’autre part, grâce à leur certificat fédéral de maturité professionnelle, ils peuvent accéder au premier niveau d’études (bachelor) des Hautes Écoles spécialisées (…). La maturité professionnelle consiste en une formation élargie en culture générale qui complète la formation professionnelle initiale. Le certificat fédéral de capacité (CFC) sanctionnant une formation professionnelle initiale fait partie intégrante du titre de maturité professionnelle. (…) Il existe plusieurs voies possibles pour obtenir la maturité professionnelle :

  • Fréquentation d'une filière de formation reconnue avec examen de maturité professionnelle parallèlement à la formation professionnelle initiale dans une école professionnelle, une école de commerce ou une école de métiers; ou à l'issue d'une formation professionnelle initiale, soit à temps complet, soit à temps partiel si la filière est suivie en cours d'emploi.
  • Présentation en candidat libre aux examens fédéraux de maturité professionnelle au terme d'une formation professionnelle initiale.

La maturité professionnelle est proposée par près de 180 écoles (écoles professionnelles, écoles de commerce, écoles de métiers et quelques prestataires privés). » (OFS)

3 Écoles de culture générale et maturité spécialisée : « Les écoles de culture générale (ECG) ont remplacé progressivement les écoles du degré diplôme. Ce sont des écoles de type formation générale (degré secondaire II) qui succèdent à la scolarité obligatoire. Elles conviennent particulièrement aux élèves qui, à 15 ans, ne veulent pas directement enchaîner avec une maturité ou une formation professionnelle. Elles dispensent une formation générale approfondie et proposent deux sortes de diplômes : certificat d’une école de culture générale et certificat de maturité spécialisée. Le certificat de culture générale est le diplôme décerné à l’issue de trois années de formation ECG, certificat qui permet l’accès aux études professionnelles dans une école supérieure ou une Haute École spécialisée. La maturité spécialisée n’est, par contre, pas obligatoire et ne peut être suivie qu’après avoir obtenu le certificat de culture générale. Néanmoins elle est parfois indispensable pour entrer dans certaines Hautes Écoles spécialisées. La maturité spécialisée consiste en une année supplémentaire et comporte une formation scolaire ainsi qu’un stage pratique. Les porteurs d’une maturité spécialisée peuvent, depuis 2017, accéder à l’examen complémentaire "Passerelle". Le certificat de l’examen passerelle permet d’entrer dans toutes les Hautes Écoles universitaires de Suisse.

(…) Les ECG sont réparties par filières et les orientations spécifiques se répartissent comme suit, néanmoins, elles varient légèrement de canton en canton : Santé, Social, Pédagogie, Information et communication, Arts visuels, Musique et théâtre, Psychologie appliquée.

Durant la formation il existe hormis les cours traditionnels encore d’autres méthodes d’apprentissage. Il est obligatoire d’effectuer un stage pratique dans la filière fréquentée durant la formation. » (OFS)
Commentaire général

« Le degré secondaire II fait suite à la scolarité obligatoire et se compose de deux grands axes. D’une part la formation professionnelle initiale qui débouche sur l’obtention d’un certificat fédéral de capacité après trois à quatre ans de formation ou sur une attestation fédérale de formation professionnelle après deux ans de formation. D’autre part, les formations générales, dont la maturité gymnasiale, la maturité professionnelle et la maturité spécialisée sont les principales voies de formations auxquelles s’ajoute une formation de culture générale. Les formations transitoires et complémentaires complètent l’offre du secondaire II. » (OFS)

« Les maturités gymnasiales, professionnelles et spécialisées sont les voies d’accès privilégiées pour entrer dans les Hautes Écoles universitaires respectivement dans les Hautes Écoles spécialisées ou pédagogiques. Cependant, d’autres titres comme des certificats étrangers, des diplômes HES ou des brevets d’enseignement primaires permettent, à certaines conditions, d’accéder aux Hautes Écoles universitaires. Parfois, il est aussi possible de passer un examen d’entrée.

Les Hautes Écoles spécialisées sont aussi accessibles, également à certaines conditions, aux porteurs de maturité gymnasiale, de certificats étrangers, de divers diplômes ou de Certificat fédéral de capacité (CFC) complétés par un examen d’entrée. » (OFS)

 

Télécharger le tableau en pdf.

Exemple de lecture : Dans le canton de Neuchâtel, 460 jeunes ont obtenu un certificat de maturité professionnelle en 2018. Parmi ces jeunes, les filles représentent environ la moitié.


Dernière mise à jour26.08.2019 à 10:42
Ajouter à ma liste
powered by /boomerang