Critères de la recherche
Affiner les résultats
Thématiques
Structure et organisation (422)
Plans d'études (73)
Moyens d'enseignement (93)
Evaluation (198)
Langues (565)
Mathématiques (127)
MITIC (285)
Personnel enseignant (86)
Autre personnel scolaire (7)
Effectifs scolaires (13)
Orientation / Transition (35)
Pédagogie spécialisée (20)
Politique éducative / monitorage (135)
Recherche en éducation (74)
Autre (302)
Types de document
Articles (1296)
Informations-indicateurs (39)
Ouvrages (100)
Périodiques (39)
Projets de recherche (19)
Rapports de recherche (196)
Années
de à

Taux de transition après la scolarité obligatoire (11e année)

Sous-titreEn 2020
Année de début2020
Année de fin2020
Définition

Les taux de transition après la scolarité obligatoire (11e année) indiquent la part d'élèves d'une cohorte de sortant.es de l'école obligatoire :

1) qui commence une formation certifiante du degré secondaire II la même année que leur sortie de l'école obligatoire (taux de transition immédiate vers le degré secondaire II),

2) qui commence une formation certifiante du degré secondaire II jusqu'à trois ans après (taux transition différée vers le degré secondaire II),

3) qui ne suit aucune formation certifiante trois ans après la fin de l'école obligatoire (taux de transition non aboutie vers le degré secondaire II).

Pour consulter des informations complémentaires sur la collecte des données telles que les objectifs, le niveau d'enseignement visé, les cantons concernés, la méthode de calcul et la période des mises à jour des données, cliquez ici.
Commentaire général

Le taux de transition directe vers les formations certifiantes du degré secondaire II représente un indicateur d'un parcours direct, linéaire des jeunes entre l'école obligatoire et une formation postobligatoire. À leurs tours, le taux de transition différée et le taux de jeunes qui ne suivent aucune formation certifiante trois ans après la fin de l'école obligatoire (taux de transition non aboutie vers le secondaire II) sont des indicateurs d'un parcours indirect, non-linéaire des jeunes qui courent un risque plus élevé de ne pas obtenir de titre du degré secondaire II.

Le tableau ci-dessous présente les taux de transition et de transition non aboutie des jeunes vers le secondaire II, en 2020. Ces jeunes sont domicilié.es dans les cantons de Berne, Fribourg, Jura, Genève, Neuchâtel, Valais et Vaud et ont terminé l'école obligatoire en 2017. Leurs transitions vers le secondaire II ont été réparties dans les catégories suivantes :
  • transition immédiate dans une formation certifiante,
  • transition différée jusqu'à 3 ans dans une formation certifiante,
  • transition non aboutie (pas d'entrée dans une formation certifiante) 3 ans après la fin de l'école obligatoire.

En 2020, l'entrée immédiate est le type de transition le plus fréquent dans tous les cantons considérés (entre 66.4% dans le canton de Vaud et 80.1% dans le canton de Genève). Dans chaque canton, la majorité des jeunes restant.es commence une formation certifiante différée jusqu'à 3 ans (entre 12.7% dans le canton de Genève et 27.4% dans le canton de Vaud).

Toutefois, une partie de jeunes n'entre pas en formation de niveau secondaire II trois ans après la fin de la scolarité obligatoire (entre 3.9% dans le canton du Valais et 7.2% dans le canton de Genève).

Notons que les cantons considérés affichent des taux de transition aboutie (immédiate ou différée jusqu'à trois ans) assez importants, entre 92.8% (Genève) et 96.1% (Valais). Ce sont des valeurs qui augmentent les chances d'atteindre le but fixé en 2011 par la Conférence suisse des directeurs et directrices cantonaux de l'instruction publique (CDIP) d'obtenir un taux de 95% des jeunes avec un diplôme du degré secondaire II.

L'évolution entre 2017 et 2020 (cf. figures ci-dessous) des taux par type de transition met en évidence des fluctuations plus ou moins grandes selon les cantons. Toutefois, aucune tendance claire ne s'affiche pendant toute la période considérée. Pour les transitions immédiates, on constate moins de variations que pour les autres deux types de transition.

Évolution des taux de transition après l'école obligatoire (11e année)

Évolution des taux de transition après l'école obligatoire selon le canton de domicile des élèves, années de 2017 à 2020

Source : OFS; Réalisation : IRDP

Graphique introuvable

Graphique introuvable

 

Source et complément d'information : OFS, https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/education-science/indicateurs-formation/themes/transitions/transition-secii.html (consulté le 5.12.2022).

Réalisation des graphiques : Institut de recherche et de documentation pédagogique (2022).

 

En savoir plus

La Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) dans sa rubrique concernant l'Optimisation des transitions présente les recommandations de 2011, qui visent l'objectif de 95% des jeunes résidant en Suisse qui ont obtenu un diplôme de formation professionnelle initiale ou d'enseignement général du secondaire II. « Un tel diplôme est synonyme de bon départ dans la vie professionnelle. C'est pourquoi la Confédération et les cantons portent une attention particulière aux jeunes pouvant avoir des difficultés à en obtenir un. » À noter qu'à l'occasion du Sommet de la formation professionnelle du 31 mars 2015, les partenaires ont renouvelé leur engagement.

Le Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) offre une page consacrée à la transition (entre le secondaire I et le secondaire II ainsi qu'entre la formation et la vie active.

En avril 2021, l'OFS a publié l'étude Transitions et parcours de formation dans l’école obligatoire, qui pour la première fois analyse les trajectoires éducatives (transition d'une année à l'autre et parcours à plus long terme) des plus de 900 000 élèves de toute la Suisse, fréquentant la scolarité obligatoire (années 1-11).

Chaque année, le Centre d'information et de documentation IDES, publie une compilation des Offres transitoires dans les cantons pour l'ensemble de la Suisse. Ces offres s'adressent aux jeunes qui après la scolarité obligatoire n'ont pas une transition directe vers une formation certifiante du degré secondaire II. Il compile également les bases juridiques et les informations publiées sur les sites web cantonaux pour la Transition vers les écoles de formation générale du secondaire II.

Dans son actualité de février 2022, l'OFS présente un aperçu de la certification dans le degré secondaire II des jeunes qui ont eu 15 ans en 2010. Leurs parcours de formation ont été observés jusqu'en 2020, soit à l'âge de 25 ans, sur la base de données exhaustives.

Dans un communiqué de presse d'octobre 2022, le SEFRI présente les résultats de la dernière enquête du baromètre des transitions.

Dernière mise à jour23.01.2023 à 14:50
Ajouter à ma liste
Dernière mise à jour: 23.01.2023 à 14:50
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok