Critères de la recherche
Affiner les résultats
Thématiques
Structure et organisation (423)
Plans d'études (70)
Moyens d'enseignement (93)
Evaluation (197)
Langues (561)
Mathématiques (127)
MITIC (281)
Personnel enseignant (86)
Autre personnel scolaire (7)
Effectifs scolaires (13)
Orientation / Transition (35)
Pédagogie spécialisée (20)
Politique éducative / monitorage (135)
Recherche en éducation (74)
Autre (299)
Types de document
Articles (1282)
Informations-indicateurs (40)
Ouvrages (100)
Périodiques (39)
Projets de recherche (19)
Rapports de recherche (196)
Années
de à

Taux d'encadrement des élèves

Sous-titreAnnée scolaire 2020-2021
Année de début2020
Année de fin2021
Définition

Le taux d'encadrement des élèves est le nombre d'élèves par enseignant.e en équivalent plein temps (EPT), calculé sur un degré donné (années 1-11, par canton).

Objectif de la collecte

Renseigner l'ampleur des ressources enseignant.es engagées dans l'encadrement des élèves.

Exemple d'utilisation

Le taux d'encadrement des élèves est une mesure du temps et de l'attention que l'enseignant.e peut accorder à chaque élève, qui contribue notamment à fournir des informations sur l'environnement d'apprentissage des élèves, le fonctionnement et l'organisation d'un système éducatif.

Niveau d'enseignement visé

Scolarité obligatoire (années 1-11), écoles publiques ordinaires.

Cantons concernés

Berne, Fribourg, Genève, Neuchâtel, Jura, Valais et Vaud. Les cantons bilingues sont pris dans leur ensemble.

Méthode de calcul

« Le taux d'encadrement des élèves ou le nombre d'élèves par enseignant.e en équivalent plein-temps est obtenu par division du nombre d'élèves, exprimé en équivalents plein-temps (EPT), d'un degré de formation et d'un type d'école donné, par le nombre d'enseignant.es, également en équivalents plein-temps (EPT), du même degré et du même type d’école. Le calcul porte sur l'ensemble de la scolarité obligatoire, soit le degré primaire (1-8) et le degré secondaire I (9-11) et est limité aux institutions publiques. Les programmes d’enseignement spécial ne sont pas pris en compte. » (Office fédéral de la statistique – OFS)

Sont pris en compte uniquement les élèves des écoles ordinaires publiques, sans les programmes de pédagogie spécialisée (comme les classes spéciales).

« Par enseignant, on entend le personnel directement chargé de l'enseignement des élèves sans les remplaçants, les stagiaires ni le personnel de la pédagogie spécialisée (logopédistes ou psychomotriciens par exemple). » (OFS)

Notons que les enseignant.es spécialisé.es titulaires d'une classe sont comptabilisé.es dans le personnel enseignant, mais le personnel de la pédagogie spécialisée (enseignant.es spécialisé.es non titulaires d'une classe) et le personnel d’enseignement pour élèves allophones qui interviennent dans le cadre du soutien ou dans la scolarisation pour répondre à des besoins éducatifs particuliers ne sont pas pris en compte dans ce calcul.

« Un équivalent plein-temps correspond à un poste complet tel qu'il est défini dans chaque canton, pour chaque degré de formation. Les volumes d'activité des personnes à temps partiel sont convertis en équivalent plein-temps selon l'exemple suivant : une personne travaillant à 50% correspond à 0,5 équivalent plein temps. Pour les enseignants actifs sur plusieurs degrés, les volumes d'activité sont estimés pour chaque degré de formation. La répartition est effectuée, pour chaque canton, sur la base du nombre des élèves par degré. » (OFS)

Collecte des données

Ces données ont été collectées par l'OFS auprès des cantons.

Mise à jour

Ces chiffres sont disponibles sur notre site à partir de l'année 2015 (cf. archives). Les mises à jour de l'OFS sont annuelles (en principe en juillet) : les dernières données disponibles concernent l'année 2020-2021 (décalage de 2 ans par rapport à l'année en cours).

Commentaire général

« Le taux d'encadrement ne doit pas être confondu avec la taille des classes : ainsi, il est fréquent que pour l'instruction d'une seule et même classe plusieurs enseignant.es soient mis.es à contribution, notamment quand l'enseignement est dévolu à des spécialistes de discipline ou lorsque des élèves ayant des besoins spécifiques sont intégré.es à des classes régulières. » (OFS)

Selon l'OFS, pour l'ensemble de la Suisse, plus le degré de formation est élevé, plus le nombre d'élèves par équivalent plein temps d'un.e enseignant.e est faible. Aux degrés primaires 1-2, il y a en moyenne environs 18 élèves par EPT; aux degrés primaires 3-8, 15 élèves et au degré secondaire I, 12 élèves. Cela s'explique en partie par le fait que des enseignant.es spécialistes de discipline sont employé.es à des degrés supérieurs.

Constats

On remarque des différences importantes entre les cantons considérés concernant le taux d'encadrement des élèves. Ainsi, sur le total de la scolarité obligatoire, ce taux se situe entre 13.3 et 16.7. Au degré primaire, le taux se situe entre 16 et 18.7 (années 1-2) et entre 14 et 18.7 (années 3-8); au degré secondaire I, le taux se situe entre 9.9 et 13. À noter que le canton du Valais a un nombre d'élèves par EPT plus élevé pour tous les degrés scolaires (16.7). Les cantons de Genève et du Jura présentent les valeurs les plus faibles (13.3).

Par rapport à l'année scolaire 2019-2020, on constate une stabilité du taux dans le temps, avec des différences ne dépassant pas une unité.

Dernière mise à jour06.07.2022 à 11:36
Ajouter à ma liste
Dernière mise à jour: 06.07.2022 à 11:36
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok