Aléatoire (échantillon)

Lorsque l'on envisage une démarche d'évaluation ou de mesure, on est souvent amené à constituer des échantillons aléatoires: soit des échantillons d'individus ou de groupes d'individus (élèves, classes, établissements), soit des échantillons d'items, de conditions d'observations, de moments, etc. De tels échantillons sont généralement constitués en tirant au hasard un certain nombre d'éléments (nombre fixé en fonction de divers critères) dans une population (univers) de référence ou d'origine. Pour que l'échantillon puisse être considéré comme aléatoire, plusieurs règles doivent être respectées: il faut en particulier qu'à priori, tous les éléments de la population possèdent (idéalement) la même probabilité d'être sélectionnés.
Le recours à des procédés aléatoires est principalement dicté par une exigence de représentativité: dans de nombreuses situations il est en effet nécessaire que l'on dispose d'échantillons représentatifs d'une population donnée (par exemple tous les élèves de 4e primaire, toutes les classes présentes dans une circonscription scolaire, tous les items auxquels on pourrait théoriquement avoir recours pour évaluer la maîtrise d'une notion particulière). C'est en effet dans de telles conditions qu'à l'aide de méthodes statistiques appropriées on pourra:

a) estimer l'importance de certains phénomènes susceptibles de se produire au cours de la démarche et, parfois, d'en contaminer les résultats (les erreurs de mesure notamment);

b)envisager une généralisation des conclusions obtenues sur un échantillon particulier (d'individus ou d'items par exemple) à l'ensemble de la population de référence.

 

 

 

 

powered by /boomerang